Actualités

La descente du 16 au 21 et du 23 au 28 Mai par Les Membres de la CNTB

Etant donné que la commission Nationale des terres et Autres Biens approche la fin de son mandat, ses membres travaillent d’arrache pieds pour auditionner et mettre en exécution le maximum des dossiers déjà enregistrés. C’est dans cette optique que les membres de la Commission viennent de passer deux semaines d’affilé  sur terrain,  c’est-à-dire du 16 au 21 et du 23 au 28 Mai 2021 pour auditionner les parties en conflit et mettre en exécution les dossiers déjà clôturés.

En effet, les provinces concernées par les deux descentes étaient : Bubanza,Cibitoke,Kayanza, Gitega, Karusi, Rutana, Bururi, Makamba, Rumonge, Bujumbura rural, Mairie, Muramvya et Mwaro. Durant les deux semaines, les dossiers auditionnés et clôturés dans les provinces du sud et du centre du pays sont au nombre de 10.222 dossiers : En province de Makamba, on avait programmé 480 dossiers à auditionner et 190 dossiers à exécuter, en province de Rumonge, on avait programmé 452 dossiers à auditionner et 57 dossiers à exécuter, en province Bururi, on avait programmé 133 dossiers à auditionner, en province Gitega et Karusi, on avait programmé 67 dossiers à auditionner et en province Rutana, on avait 95 dossiers à être auditionnés.

Signalons en passant que le travail de la Commission a été ralenti, dans certaines provinces, par la non présence des parties en conflit au moment de l’audition à cause de la distribution des invitations qui n’a pas été efficace et suite aux parties en conflit qui refusent exprès de répondre aux invitations.

D’après  le Porte Parole de la Commission, le travail accompli durant les deux semaines au niveau des DP et du Recours est satisfaisant. Il demande aux parties en conflit de répondre aux invitations et de récupérer les décisions déjà prises par la CNTB au niveau des directions provinciales. Il demande aussi à l’administration, plus précisément aux chefs collinaires de continuer à appuyer la Commission, surtout pendant la distribution des invitations mais aussi au strict respect des décisions prises par la CNTB.